Louer un appart à Paris. (Partie 1)

J’ai rêvé, j’ai sauté, je me suis scratché !

« Haaaaa la capitale ! Tu as tout lâché pour venir t’installer à Paris et je suis sûre que tu t’imagines déjà dans un appart avec vue sur la Tour Eiffel !»

C’est bien beau de débarquer sur un coup de tête comme on saute du haut de la falaise avant de se demander si on a les ailes bien accrochées, mais il arrive un moment où il faut réellement se mettre à la recherche d’un appart et arrêter de taper l’incruste chez les amis, les copains, les cousins… Parce c’est là que ça se complique !

— Les Annonces Immobilières —

J’ai commencé par éplucher toutes les annonces correspondant à ma recherche (un grand loft de 19 m2 dans un quartier pas trop craignos) et j’ai finalement décidé de créer des alertes sur tous les sites proposant des annonces.

Déjà pour commencer, il faut savoir les décrypter. Un petit exemple s’impose :

A LOUER
Coquet studio avec une superbe vue dans immeuble bourgeois
aux portes de Paris. Charme de l’ancien. Décoration soignée.
Grande luminosité. Bien rare.

 

TRADUCTION
Chambre de bonne au huitième étage dans vieil immeuble
à 45 min de RER de Paris. Cache misère sur les murs.
Velux au plafond. Trop cher.

M’arrivent depuis par rafale des annonces qui sont loin de coïncider avec les critères que j’avais pourtant préalablement remplis. Les loyers sont donc plus chers que le prix maximum spécifié mais ce n’est pas tout ! Les surfaces sont plus petites et les appartements ne se trouvent pas dans les arrondissements que j’ai ciblés.

Passons sur ces petits désagréments, le parcours du combattant commence…

— L’interrogatoire de l’agent —

Quand je dis « parcours du combattant », je me dis qu’il vaudrait mieux utiliser le terme d’interrogatoire de police. Car avant de pouvoir espérer une simple visite, il faut montrer patte blanche… je dis patte mais en fait c’est le corps entier qu’il faut montrer !

Je suis donc sommée par une femme dragon de répondre à quelques questions rapides et anodines par téléphone :

– « Quelle est votre situation familiale ? »
Merci de me rappeler que je suis célibataire !

– « Êtes-vous titulaire d’un CDI en bonne et due forme ? »
Je suis entrepreneur.

– « … » silence de la femme dragon #grognasse

– « Depuis combien de temps ? Quel est votre revenu mensuel ? Vous êtes sûre qu’il ne s’agit pas d’une colocation ? »
Oula ! C’est qu’elle commence à me gonfler là. Tu veux pas la couleur de ma brosse à dents et celle de ma culotte non plus ?

– « Jeudi 10h30. Soyez à l’heure et prévenez-moi en cas d’empêchement.»
Oui chef !

Yes ! J’ai arraché mon premier droit de visite.

— Le droit de visite —

Je me mets sur mon 31 pour faire bonne impression.
J’ai rendez-vous au sixième étage (sans ascenseur). J’arrive complètement essoufflée, les cuisses en feu. Adieu la vue ! La Tour Eiffel, je grimpe dessus moi !

La porte s’ouvre et la visite commence. J’ai la sale impression de n’être qu’un numéro parmi tant d’autres (Il faut savoir que le droit de vivre dans un appartement parisien est considéré comme une faveur accordée par un propriétaire).

Mon superbe loft de 19m2 s’est transformé en une pièce de 12m2 debout + 7m2 genoux. La douche est en face du clic-clac et on m’indique que les toilettes sont sur le palier.

J’ai alors juste le temps de bien m’imaginer dans mon futur-potentiel-palais lorsque les formalités administratives débutent car le temps presse.

Je dois maintenant mettre sur la table ma vie entière pour constituer un dossier : les bilans de ma société depuis sa création, mes garants évidemment, mon CV, une assurance en plus pour garantir les loyers impayés, mes relevés bancaires (c’est la panique, ils vont voir que j’ai des pulsions de chocolat milka !!!!), une lettre de ma grand-mère, le certificat de vaccination de mon poisson rouge, mon attestation de premier secours, mon brevet de natation 50m en petit bassin et j’en passe.

« J’ai le plaisir de vous annoncer que j’ai déposé un dossier.
J’ai le regret de vous informer que mon dossier est refusé. »

— Répéter 25 fois —

Partie 2 à suivre

Tout avait pourtant si bien commencé

Comment ce mois de janvier qui avait pourtant si bien commencé a pu tourner aussi mal ? Pourquoi suis-je tombée si bas ? J’ai enchaîné les galères, je vais tâcher de vous résumer la situation. Vous pourrez peut-être m’aider à y voir plus clair…

A ce qui paraît on est en 2018…

Désolée j’ai complètement zappé de vous souhaiter mes vœux pour cette nouvelle année. Je n’ai pas eu une minute de répit. J’étais tellement occupée à remplir ma solitude parisienne ces derniers jours que je n’ai pas vu le temps passer. Il faut dire qu’il ne s’est pas passé grand-chose dans ma vie ces derniers temps.

VIDEO: Ma lettre au Père Noël

J’ai été bien sage cette année alors j’ai décidé d’écrire ma lettre au Père Noël. Je suis toute excitée à l’idée de vous la faire lire avant de lui envoyer. L’enveloppe est prête. Pour les retardataires, vous avez jusqu’au 21 décembre 2017 pour avoir une chance de recevoir une réponse.

VIDEO: Supporter l’OM quand tu habites Paris!

Dimanche 22 Octobre, c’est le fameux choc entre l’OM et le PSG. Ce sera mon premier classico dans la capitale. Du coup, je me suis demandé comment supporter l’Olympique de Marseille quand on habite Paris ? Et je me suis dit que ce serait sympa d’en faire une vidéo !

C’est votre jour de chance !

Salut à tous ! J’espère que vous allez bien. Aujourd’hui nous sommes le Vendredi 13 Octobre. Que vous soyez superstitieux ou non, moi j’ai décidé pour vous: c’est votre jour de chance ! — F É L I C I T A T I O N S — Oui c’est vrai. C’est pas des blagues. Je vais vous faire gagner un incroyable cadeau.

Un dimanche soir à Paris

Comment allez-vous ? Bon ici ça bouge pas mal pour une Marseillaise à Paris. Mon projet se précise, je vais bientôt pouvoir vous en dire plus et vous le présenter. D’ailleurs je vous prépare plein de surprises dans les semaines à venir. Mais pour l’instant…

Lettre ouverte à Anne Hidalgo

(Chère) Madame Hidalgo. J’ai posé mes valises à Paris le 1er septembre. Alors que mon dernier carton est à peine vidé, voilà que les premiers doutes m’envahissent. Vais-je regretter mon choix ? C’est pourquoi je viens par la présente vous faire part de mes premières inquiétudes quant à ma capacité…

Inscris ton email pour recevoir de mes nouvelles

Bravo ! L'inscription est réussie ;)

Share This